Histoire de Vaudry

Cliquez sur les images pour voir le détail

L'étymologie de Vaudry :
d'après un essai de Lesmasures en 1980...

L'étymologie de Vaudry

Histoire des Monts de Vaudry

Les origines de Vaudry

Après le désastre de Poitiers en 1356, pendant la guerre de cent ans, La Basse-Normandie est envahie par les anglais. Le Pont-de-Vaudry est occupé par un détachement navarrais.En 1363, Du Guesclin est obligé de mener l'assaut à la Herbellière et au fortin du Pont-de-Vaudry. Pendant les épidémies de peste, du XVIè au XVIIè siècle, les habitants de Vire se réfugient à Vaudry, dans les Monts de Blon, où est établi le cimetière des pestiférés.

En 1647, Suzanne Deslandes, pour préserver Vire de la peste, fait bâtir une chapelle dédiée à Saint-Roch dans les Monts de Vaudry. A la révolution, des Chouans voulant pénétrer par surprise dans la ville de Vire sont refoulés dans le Monts de Vaudry où ils trouvent asile chez l'habitant. Le curé de Vaudry ne prête pas serment à la Constitution Civile du clergé de 1789.

Au XIXè siècle, Vaudry est une commune prospère. La route royale Caen-Vire est restaurée et la route Condé-sur-Noireau-Vire est créée. La voie ferrée Paris-Granville, traversant le territoire de Vaudry, est inaugurée en 1867. Les écoles primaires de garçons et de filles sont bâties dès 1852. A la fin du second Empire, la principale manufacture de drap, qui occupait plus de deux cents ouvriers en 1850 à Blon, est fermée.

Durant la Première Guerre mondiale, 58 hommes tombent au champ d'honneur.

La Bataille de Vaudry

Pendant la Seconde Guerre mondiale, 4 militaires et 9 civils sont tués, et 52 civils déportés. Vaudry est délivré par les troupes anglaises qui rejoignent l'armée américaine du général Bradley à la cote 251.

Aujourd'hui, Vaudry voit sa population croître grace à la création de lotissements, par la présence d'une école maternelle et d'une école primaire.