L'histoire des Monts de Vaudry

Droit de propriété et histoire sur les premiers habitants des Monts
Autrefois la région située au S-E de Vire s'appelait "la commune de Blon", commune ayant le sens de "bien commun qui appartient à tous" au XIII' siècle il s'écrivait déjà comme aujourd'hui.
Dès l'Antiquité, ce bien fut habité les coins, piques tronçon d'épée, anneaux de bronze attribués à l'époque gauloise ou gallo-romaine, trouvés en haut des Monts de Blon en 1833, en font foi, non moins que les belles haches polies en silex découvertes en 1830 en même temps que divers objets de bronze.



Pendant 500 ans, la civilisation latine imprégna et transforma la Gaule la marquant de traits indélébiles, le sol fut défriché, des écoles s'ouvrirent, des villes s'élevèrent de toutes parts et pour les relier on créa ces belles voies romaines qu'on admire encore aujourd'hui est-ce à ce moment que fut cultivé le vallon encaissé qui sépare les deux versants de Blon? C'est possible, mais ce n'est pas certain.


Cette commune comprenait les grands monts de Blon et les petits monts de Blon, d'une étendue de 212 ares (170 ha) d'après l'arpentage de 1780. Le chemin actuel de Trainerie les séparait de temps immémoriaux, cette commune qui comprenait bruyères, landes, et mares appartenait à la ville de Vire qui justifie avoir fait faire dans ce terrain et avoir fait enclore un cimetière fait par eux et pour eux. Dans la portion du Seigneur de Vaudry, on trouve un petit enclos qu'une antique tradition dit avoir été le lieu de la sépulture des pestiférés dont on ne connaît rien de certain ni même de l'époque.

Pendant 500 ans, la civilisation latine imprégna et transforma la Gaule la marquant de traits indélébiles, le sol fut défriché, des écoles s'ouvrirent, des villes s'élevèrent de toutes parts et pour les relier on créa ces belles voies romaines qu'on admire encore aujourd'hui est-ce à ce moment que fut cultivé le vallon encaissé qui sépare les deux versants de Blon? C'est possible, mais ce n'est pas certain.